Mon Jeu Adopter Boutiques Forum Communauté Jeux Monde Guides

Découvre un monde plein de surprises, d'aventures et de magie ! Inscription



J'ai oublié mon mot de passe...

Fey

Mode d'édition

Inverser

Informations sur Fey :

Merci ! Tu viens de donner +2 point(s) d'expérience à cette créature !

Nom : Fey
Espèce : Destrinos
Série : Rubans (2013)
Type : Créature Familière
Date d'adoption : 27 avril 2016 20:15
Nombre de câlins 1185
Points d'XP : 95459
Level 954
Lieu d'adoption : Elonia
Lieu de vie actuel : Elonia
Sexe de la créature : Femelle

Histoire de cette créature :

Fey est douce mais avec une grande force en elle. Elle vous parlera toujours calmement et avec un grand respect de l'autre mais saura vous faire comprendre si vous dépassez les limites. Certains la trouvent autoritaire à cause de cela. Elle apprécie la vie en communauté et même si elle parle peu, elle n'en pense pas moins. Elle a un peu tendance à lister les gens dans sa tête selon ces préférences. 
Devenue humaine, elle est assez grande avec de fortes hanches. Elle possède une magnifique et très longue chevelure mauve ainsi qu'un tatouage qui reprend le motif rubané de son pelage. Il part du poignet, s'enroule autour du bras et se termine sur l'épaule. 
Fey était une circassienne de haute voltige et son numéro l'a beaucoup rapproché de Rosco le stoufix qui cabriole sur son dos.


Gothicat vient de vivre un événement bouleversant. Malefix s'est trompé dans le mélange de ces ingrédients et a créé un gaz aux effets désastreux. Ce mélange, très instable, a comme propriété de rendre humain quiconque respire ce gaz. La découverte de ce gaz surprenant fini par être connue dans Florisine et bien que la majorité considère cette histoire comme un canular, plusieurs créatures finirent par vouloir découvrir ce terrible pouvoir. 
Et ce qui devait être fût. Une nuit, alors que Maléfix dormait tranquillement, un voleur envieux s'insinua chez le sorcier. Sans bruit, il descendit dans la cave où était préservé l’élixir. Et récupéra la fiole, pourtant en remontant les escaliers l'odieux personnage se retrouva face à un stoufix fort en colère et outré du comportement de l’intrus. Un combat sauvage s'en suivit, Malefix cherchant à récupérer son bien par tous les moyens et ce qui devait arriver arriva. En essayant de s'enfuir, l'individu laissa échapper la fiole qui se brisa et se répandit dans toute la pièce, puis toute la ville où habitait Maléfix. 
On ne retrouva nulle trace de l'intrus mais le lendemain matin, la ville se réveilla dans la stupeur. Tous les habitants étaient transformés en créatures humanoïdes. Si certains étaient vraiment très humains, d'autres conservaient encore des attributs propres à leur espèce. Ainsi certains anciens minoushas étaient encore reconnaissables à leur fourrure, d'autres à leur queue, les stoufix possédaient parfois encore leur petites tailles tandis que les flamiris arboraient de grandes ailes colorées. La diversité des individus était impressionnante.
Finalement, prenant son courage à deux mains et réunis les villageois sur la place. Il était le plus vieux des habitants du village mais surtout le plus respecté pour sa sagesse et ses connaissances dans la magie. Il se hissa sur une petite estrade et pris la parole :
« Mes chers amis ! Comme vous pouvez le constater un événement sans précédant vient de produire ici, à Florisine. Toute la ville vient de subir une métamorphose exceptionnelle, notre ADN vient d'être mélangé à celui des humains. Je ne peux malheureusement pas vous dire combien de temps cela durera et si même cela disparaîtra. »
Le sage laissa un silence attristé s'installer. Il ne savait que leur dire, mais comprenait qu'en cet instant, il ne pouvait les laisser sans direction à suivre. Le chaos se serait installer immédiatement. Il réfléchit et finit par reprendre la parole.
« Aujourd'hui, je vous propose d'organiser notre survie. Nous avons besoin pour la plupart de nouveaux logements, de nourriture et de réconfort. Au Sud de la ville, nous construirons un dortoir pour que les plus faibles puissent se reposer. Plus à l'Est sera installée la cuisine et le garde manger. Une équipe sera chargée de la construction tandis qu'une autre devra chercher à manger. Je vous conseille d'être nombreux dans la recherche de pitance. Nous ne devons pas mourir de faim. Quand à moi, je vais m'isoler dans ma demeure pour chercher une solution à ce problème. Je reviendrais vers vous si jamais je trouve une solution. »
Sur ces mots, l'ancien stoufix disparut dans les entrailles de son laboratoire. Et laissa ses confrères se prendre en main. Il lui fallait absolument trouver une solution.


Fey avait tout de suite senti en se réveillant que quelque chose avait changé. Elle tenta de se mouvoir, difficilement tout d'abord. Elle contempla ses mains, pourvues de petits doigts semblables à ceux des habiles Stoufix. Alors elle tenta de se mettre debout sur ses jambes, et d'avancer, comme elle avait vu les humains le faire avec tant de grâce. L'exercice fut périlleux car elle n'était pas habituée au fonctionnement de ces toutes nouvelles articulations. Une légère douleur dans la cheville lui rappela pourquoi elle avait choisi de quitter le cirque durant quelques jours. Mais Fey était habituée à persévérer, et les nombreux et longs entraînements physiques lui avait appris à travailler son corps.

C'est donc avec une aisance et une rapidité qui l'étonnèrent elle-même qu'elle arriva en marchant jusqu'à la place où Malefix était justement en train d'annoncer la terrible nouvelle à toutes les créatures... maintenant humanisées.
Fey tenta d'intégrer la très étonnante révélation que venait de leur faire le sage, et de se rassurer un peu :
"Quelle surprenante réaction... J'espère que Malefix trouvera vite un remède afin que tout rendre dans l'ordre... Je n'ai pas à m'inquiéter... Malefix est le meilleur chimiste que nous connaissons... S'il a su fabriquer cette potion, il sera très certainement capable d'imaginer un philtre qui en annulerait tous les effets..."

Interrompue dans ses réflexions, elle vit un étrange individu de petite taille sautiller au milieu de la foule, et reconnu son compagnon Rosco. Fey sourit intérieurement à la vue de la nouvelle apparence de son ami. Elle se dit :
"La cueillette ne devrait pas présenter trop de difficultés, avec des doigts ça devrait être un jeu d'enfant ! J'espère que d'autres sauront s'organiser afin de nous construire de quoi passer la prochaine nuit !"

Sur ce, elle se dirigea vers le point de rendez-vous, réfléchissant déjà à quelques taquineries pour son ami Rosco.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Arrivée au lieu de rendez-vous, Fey vit une foule d'inconnus rassemblée autour de Rosco. Alors que chacun choisissait une direction et partait en quête de nourriture, elle se saisit d'un panier tressé apporté par son ami, qui s'adressait justement à elle. Elle lui répondit :
"Je vais bien, merci, même si j'ai bien cru ne jamais arriver jusqu'ici tellement il n'est pas évident de marcher sur deux jambes ! Dis donc, c'est drôlement étrange de voir tous ces gens ainsi transformés !", plaisanta-t-elle.
Alors qu'elle prononçait ces mots, elle sentir un frisson glacé lui parcourir l'échine. Elle avait soudainement la sensation désagréable d'être épiée, mais un vif coup d'oeil par-dessus son épaule suffit à dissiper cette impression fugace.

Elle tenta de se reprendre et s'adressa à son ami Rosco :
"J'ai aperçu un pommier magnifique à deux pas d'ici, mais je crains de ne pas être assez grande pour cueillir les pommes. Ça te dirait de tenter un nouveau numéro d'équilibre ? Il te suffira de grimper sur mes épaules pour attraper les fruits... et ça te fera l'occasion de me raconter comment tu connais cette jeune fille !"

Sur ces mots, et sans laisser l'opportunité à son ami de réagir, elle fit quelques pas en direction de l'arbre qu'elle avait repéré, balançant joyeusement son panier.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Fey s'arrêta près du pommier qu'elle avait indiqué à ses amis. Fleur de la Nuit lui avait plu d'instinct, et Rosco semblait beaucoup l'apprécier, même s'il ne lui avait pas échappé que tous deux avaient échangé quelques messes basses en chemin.
Se concentrant sur la cueillette, elle voulut tout d'abord se hisser sur une racine proéminente afin d'atteindre quelques fruits situés sur les branches les plus basses. Mais, une douleur soudaine irradia sa cheville gauche, qui ploya sous son poids en déséquilibre, et Fey retomba les fesses dans l'herbe. Lisant l'étonnement sur les visages de ses deux amis, elle esquissa un sourire pour les rassurer :
"Ouille ! La Terre est basse ! Ne vous inquiétez pas, tout va bien !"
Elle tenta alors une approche différente : ignorant les élancements dans sa cheville, elle se campa fermement sur ses deux jambes, face au tronc de l'arbre, les bras tendus en avant, paumes appuyées contre l'écorce. Elle s'adressa alors à Rosco :
"Allez, Rosco, comme à l'entraînement ! Grimpe sur mes épaules et essaie d'attraper ces fruits qui nous narguent littéralement ! Fleur de la Nuit aura juste à les rattraper avec le panier !"

Alors qu'elle attendait que son ami s'exécute, les pensées se bousculaient, incessantes, dans sa tête :
"Nous essayons désespérément de rechercher de quoi nous nourrir mais j'espère que ça suffira pour tout le monde... Après tout nous n'avons aucune idée du nombre exact de villageois et de voyageurs de passage qui ont subit cette surprenante transformation... Quel dommage que les humains ne soient pas herbivores comme nous, ce serait bien plus simple ! D'ailleurs... La nuit risque de tomber très rapidement, j'espère que nous auront de quoi nous abriter convenablement, et nous réchauffer aussi..."

Sa nouvelle apparence plaisait beaucoup à Fey, elle qui avait toujours admiré les humains. Mais elle se rendait compte progressivement que cette condition présentait un certain nombre d'inconvénients par rapport à sa vie d'avant. Elle se promit néanmoins de faire de son mieux afin de conserver son enthousiasme, et ne pas laisser sombrer ses compagnons dans la tristesse, l'inquiétude, et la morosité.
Elle priait en silence pour que tout se passe pour le mieux durant cette journée toujours plus surprenante et la prochaine nuit qui, elle le savait, arriverait très vite en cette saison.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
C'est avec une immense surprise qu'une fois la récolte des pommes terminée, Fey vit débarquer en courant la petite Miyu que Rosco connaissait bien. Elle leur répéta très vite les ordres de Malefix, ainsi que d'un autre Stoufix qui apparemment requérait les services de Rosco sur-le-champ.
Piquée au vif, Fey vit Rosco s'en aller en courant à la suite de sa jeune amie, la plantant là avec Fleur de la Nuit. Elle se sentit blessée dans sa fierté et son amour-propre. Jusqu'ici, le soutien et le sourire de son ami l'avaient aidé à trouver la force et le courage de continuer à avancer malgré les circonstances difficiles. Fey se rappela qu'en découvrant sa blessure il n'avait pas hésité une seule seconde à laisser le cirque quitter la ville sans eux, et avait promit de rester à ses côtés le temps que durerait son rétablissement, pour qu'ensuite ils reprennent la route à la suite de la troupe.
Mais qu'allait-elle faire une fois Rosco parti ?
Fey décida alors de prendre son courage à deux mains et d'essayer de continuer à être forte. Elle le devait, pour son ami Rosco qui avait été si prévenant avec elle. Mais aussi pour toutes ces autres créatures à qui elle devait désormais transmettre le message de Malefix. Tous devraient oeuvrer ensemble pour s'en sortir, en attendant la solution magique du fabricant de potions.

Malgré sa nouvelle détermination, elle sursauta de frayeur en découvrant derrière elle un jeune homme qui sauta d'une branche et s'adressa directement à elle. L'inconnu, qui n'avait visiblement pas perdu une miette des propos de Miyu, proposa de rassembler quelques personnes afin d'aller pêcher.

Sur ces paroles, et sans laisser à Fey le temps de lui répondre, Fleur de la Nuit s'éclipsa elle aussi pour aller chercher les précieuses plantes instamment réclamées par Malefix, laissa sa compagne totalement désemparée et seule avec le nouvel arrivant.

Instinctivement, Fey n'avait aucune confiance en cet indiscret personnage, qui était peut-être caché dans les arbres à les écouter depuis un moment... elle décida néanmoins de le renseigner :
"Bonjour ! C'est très gentil à vous de vous proposer pour pêcher. Si vous le souhaitez je vous laisse rassembler quelques volontaires, tandis que je transmettrai aux autres cueilleurs le message de Malefix. Concernant le point d'eau, je peux vous indiquer le Lac Lauroh qui se trouve non loin de la ville. Si vous suivez la rivière en vous dirigeant vers l'Est, vous devriez y arriver sans trop de peine"
Elle réfléchit alors rapidement :
"Si nous voulons ramasser du bois pour nous chauffer cette nuit, nous devrions d'abord retourner à la ville pour y entreposer nos provisions de nourriture... Essayons d'être organisés... Je vais essayer de trouver quelques cueilleurs pour leur demander leur aide. Je laisserai les autres continuer à amasser de quoi nous nourrir... Et, je vais essayer de faire confiance à cet individu qui me parle d'aller pêcher, bien qu'il ait l'air louche et ne me dise rien qui vaille... Les apparences sont parfois trompeuses, surtout avec ce nouveau physique..."
Laissant là l'individu qui lui faisait froid dans le dos, Fey se dirigea vers le coin où, d'après elle, d'autres cueilleurs s'étaient dirigés.

Au bout de quelques minutes elle tomba nez à nez avec un adolescent ayant gardé ses sabots de Destrinos, aux cheveux bruns mi-longs qui tentait de dialoguer avec un enfant aux cheveux bleus et blancs, habillé d'un tee-shirt représentant une comète. Elle s'adressa alors à eux :
"Bonjour ! Je vois que vous vous apprêtiez à partir à la cueillette... Puis-je vous proposer de vous joindre à moi ? En effet, je vois que les cueilleurs sont déjà nombreux, mais il paraît que nous aurons besoin de bois pour nous chauffer cette nuit... Est-ce que cela vous dirait de m'aider à en ramasser un peu ?"
Fey avait choisi pertinemment d'éluder le rôle de Malefix dans cette requête soudaine. Elle ne tenait pas à donner de faux espoirs à ces nouvelles connaissances. Car après tout rien ne prédisait que Malefix avait avancé dans ses recherches d'un antidote...

Le premier garçon avait reculé d'un pas en voyant Fey arriver, donc elle craignit de lui avoir fait peur. Il accepta néanmoins sans peine sa proposition d'aller ramasser du bois, mais semblait tenir à ce que son compagnon les suive. Par bonheur, ce dernier acquiesça lui aussi d'un signe de tête et d'un sourire.
Fey reprit :
"Au fait, quelle malpolie suis-je ! Je ne me suis même pas présentée ! Je m'appelle Fey, et je fais partie du cirque qui est passé voilà quelques jours. J'ai ensuite choisi de rester au village pour... pour..." Elle chercha quelque peu ses mots avant de reprendre : "pour raisons personnelles, voilà. Et vous, comment vous nommez-vous ?"

Ce faisant, elle commençait déjà à se baisser afin de ramasser au sol tout ce qu'elle pouvait apercevoir de brindilles et branches cassées. Heureusement, la pluie n'était pas tombée depuis quelques jours, le petit bois était donc bien sec et promettait un bon feu de bois qui réchaufferait la soirée et la nuit.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Fey remarqua instantanément que le dénommé Terrön avait présenté son camarade. Elle avait aperçu quelques griffonnages au sol et, remarquant que Make a Wish tenait un bâton, elle fut prise d'une intuition subite, et demanda avec une pointe d'étonnement :
"Make a Wish, serais-tu muet ?"
Puis, désireuse d'entamer la conversation pour faire plus ample connaissance avec ses camarades :
"Vous connaissez-vous depuis longtemps ? Est-ce que vous viviez en ville avant le sortilège de Malefix ?"

Alors qu'elle prononçait ces mots, son regard se perdit au loin, vers l'horizon. Malgré le camouflage des arbres, elle pouvait percevoir que la luminosité avait baissé, et que le soleil n'était plus au zénith. Combien d'heures avaient pu s'écouler depuis cette matinée, l'étonnante transformation suivie des révélations de Malefix ? Fey n'aurait su le dire.
Elle pensait déjà au retour vers le village, où elle devrait ramener son panier plein de pommes, ainsi que le petit bois pour le feu. Rosco et Fleur de la Nuit avait quant à eux emporté leurs récoltes. Elle espérait les retrouver le soir même, et par la même occasion obtenir de plus amples renseignements sur leurs missions respectives...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Make a Wish avait répondu par l'affirmative à la question de Fey, confirmant qu'il ne pouvait s'exprimer oralement.
La jeune femme voyait le jeune garçon commencer à plier sous le poids du bois qu'il entassait petit à petit entre ses bras d'enfant. Elle lui proposa alors son aide :
"Ça commence à être lourd tout ce bois ! Viens voir..."
Puis, s'agenouillant auprès du panier gentiment prêté par Terrön, elle commença à y entasser les brindilles et plus petites branches, mettant de côté les branches les plus épaisses.
"Pour rentrer je te laisserais porter le panier, et je me chargerai des grosses branches.", dit-elle en lui adressant un clin d'oeil. "Essayons encore de remplir le panier jusqu'à la tombée de la nuit, puis nous irons rejoindre nos camarades au point de rassemblement."

En effet, la faim commençait à se faire ressentir, et Fey espérait que les provisions seraient suffisantes pour permettre à tout le monde de passer la nuit et de tenir un peu plus si nécessaire. Elle regarda avec envie le panier de pommes posé un peu plus loin, mais n'osa en croquer une avant que toutes les provisions n'aient été mises en commun et partagées.
Puis son regard se porta à nouveau sur ses compagnons qui continuaient de ramasser du bois :
"J'espère que tout ira bien pour eux... Ils sont si jeunes tous les deux ! Je pense que Terrön est débrouillard, malgré son air craintif et son manque d'assurance... Quant à Make a Wish, il paraît totalement déboussolé, et son mutisme ne l'aide probablement pas à s'adapter à cette nouvelle situation... Cela m'étonnerait beaucoup qu'il soit arrivé au village alors qu'il voyageait seul !"

Toute à ses réflexions, Fey continuait consciencieusement la récolte du bois...