Mon Jeu Adopter Boutiques Forum Communauté Jeux Monde Guides

Modérateurs: Modérateurs Artistiques, Modérateurs Écriture, Modérateurs RPG, Modérateurs Saloon, International Moderators

Messagepar Jewelpet » 11 Nov 2017 16:58

Bonjouuuuuur!

Je me présente, Jewel', collectionneuse et écrivaine à temps partiel. J'aime dessiner et écrire, principalement des créatures mais aussi des personnages que j'invente! Comme mes OCs.
J'ai déjà eu plusieurs boutiques, 2 pour être précise, mais je n'étais pas satisfaite, sooooooo, j'en ouvre une nouvelle, logique!

Tous mes textes sont dispos ici sur mon blog ou je post régulièrement des histoires!
http://histoire-dun-soir.simplesite.com/

Si ce que j'écris vous plaît, n'hésitez pas à commander ici! Et oui! Je ne l'ai pas dis, mais ceci est ma nouvelle boutique. J'y écrirais seulement des textes, poèmes ou chansons (que je peux chanter si vous voulez), pas de dessins, j'en suis désolée, j'a

Très peu de règles ici, puisque j'estime que vous êtes tous assez polis, je vous demanderai simplement de bien lire tous les post et les quelques mini indications qui vont suivre!

Pitites règles ~
- Respecter les règles du Fo'
- Être Poli(e)
- Tout lire
- Faire des remarques constructives. Un "TES NULLE" passera toujours mieux s'il est joliment dit! X')
- Me respecter, moi et mon travail.
- Kiffer sa vie!
Encore deux petites choses, si vous pouviez éviter de me donner des romans à écrire, ce serait sympa, ça et le fait qu'il vous faudra glisser le mot "Amour" dans votre demande! Merci d'avoir lu!

Vous avez trouvé ça long? On est d'accord, comparé à d'autres de mes topos, c'est assez cours! Je précise d'ailleurs que vous n'aurez pas besoin de chercher désespéramment un formulaire ici, il n'y en a tout simplement pas ;)
J'ouvrirai dès que j'aurai du temps, c'est promis! Je suis là pour progresser après tout!

Rendez vous au prochain post!
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 11 Nov 2017 17:07

Presque formulaire et commandes réalisées

De retour? Bon et bien, alors voilà mon presque formulaire! Là dedans, tout ce qu'il faudra dans votre post!
Créature principale?
Le personnage principal est primordial, il me faudra une image de lui, aisi que quelques détails sur son caractère et ses amis
Votre thème
Le thème est l'élément second, il consiste à me donner le lieu ou se déroule l'histoire, les figurant donc des créatures pouvant intervenir pour créer l’interaction avec votre personnage!
Quel type de texte?
Une histoire? Une chanson? Un poème? C'est vous qui voyez!
Un petit plus?
La date et les informations temporelles et tout ce qui peut me servir pour écrire, comme des liens familiaux ou amicaux!


Un petit plan de ce que je dois faire;

1. Recopiage pour Fae
2. En attente de commandes
3. En attente de commandes


Et du coup, sous spoiler, les commandes réalisées!

Kikinowa
Spoiler: show
Nuit noire.
Silence.

Un groupe de créatures était réuni autour d'un feu de camp. Que des enfants, tous des campeurs, participants à un camp d'été sûrement. Seul un adulte était là il semblait leur parler, leur raconter des histoires... Sûrement d'horreur, ou peut-être même de vieilles légendes. En tout cas, les enfants devaient adorés ça car il n'y avait pas un bruit.
Le feu grésillait das la nuit et il était le seul point de lumière à plus de 100 mettre à la rondes, la Luna se cachait derrières les nuages, les lucioles dansaient autour du point de chaleur, l'obscurité était maîtresse des lieux.
L'adulte prit la parole, prenant alors une voie mystérieuse et triste;

- Les enfants, voulez vous que je vous raconte une histoire? -De petits "oui" s’élevèrent alors- Très bien, la légende que je vais vous conter est très ancienne et très répandue à Renarhim, les parents s'en apprendre à leurs enfants comment bien se tenir, mais je vous préviens, elle n'est pas très joyeuse!
- Allez vas-y! Dis un jeune lunaris, Tu crois qu'on va avoir peur d'une vielle légende?!
Le conteur lui répondit alors très calmement;
- Oui mon enfant et tu devrais...

La ville de Bismarh était toujours aussi noire, aussi sombre que cette nuit, les volets grinçaient, les portes se fermaient et s'ouvraient toutes seules dans un grand "BOOM", l'état habituel de cette ville pleine de mystère. En ce funeste soir, rien ne laissait paraître qu'un drame allait se produire, rien. Les rues étaient calmes, pas plus que la normale, quant aux habitants de la ville, tous restaient cloisonnés chez eux pour une raison inconnu à ce jours, sauf une jeune Minoushate, du nom de Zyan, à qui, il fallait plus que deux volets claquants ou grinçant pour faire ne serais-ce que monter un once de peur.
Zy' était un peu différente des habitats de Renarhim, elle avait toujours le sourire, elle était joyeuse, elle était belle et colorée. Elle était tout cela.
Seulement, elle n'était pas prévenu, pas préparée à ce qu'il allait se passer; Alors qu'elle sortit de chez elle pour aller se balader dans la vieille ville, elle adorait y aller, s'y balader en espérant y découvrir de belles choses, peut-être une maison hantée par de bons esprits, un trésor caché dans un cave, peut-être même acquérir des pouvoirs grâce à une lampe magique...

Vous aimeriez m'entende vous raconter que ce dont elle rêvait s'était réalisé, j'aurai aimé vous raconter cette histoire, seulement, elle est bien plus tragique... Le destin ne fait pas toujours de cadeaux, je vais vous le prouvez. Ecoutez bien les enfants, la suite est capitale.

Mais, mes enfants, à peine fut elle sortie de sa petite bâtisse, qu'on l’interpella. Un gang de plusieurs créatures l'appela, ils arrivèrent vers elle en marchant, quand à Zyan, elle avait trop peur pour bouger. Ils lui parlèrent un peu, et elle ne répondit rien.
Lorsque l'uni d'entre eux la regarda d'un air possessif, elle pris une grande inspiration, regarda droit devant elle et se mit à courir comme si ça vie en dépendait, car c'était bien le cas. La Minoushate n'était pas folle, elle savait pertinemment qu'elle aurait dut continuer de marcher, mais la peur l'en avait empêcher.
Elle se mit à courir en direction de la vieille ville. La minoushate ne s'arrêta pas, elle courut, courut et courut, pour échapper au gang. Zyan savait que ce genre de groupes de délinquants se faisaient de plus en plus fréquents à Bismarh, pour des raisons que bien sûr -et sinon ce ne serait pas drôle- elle ignorait.
Elle savait juste qu'il ne fallait pas les provoquer, ni même leur réponde et au grand jamais, aller les voir de son plein gré! Avec ces gangs, il fallait toujours fuir.
L'intrépide se retrouva très vite dans les rues anciennes de la vieille ville? Elle regarda durant quelques secondes derrière son épaule et là, elle sentit quelque chose la percuter à la tête. Sans comprendre, elle s'écroula sur le sol. Inerte.
A cette époque, tout le monde la crut morte, car le coma dans lequel elle était plongée était si profond, que sa respiration semblait stoppée. Son cœur battait trop lentement et les tests qu'on firent sur elle ne donnèrent rien. Il y eut beaucoup de larmes, de regrets et de cris, mais rien à faire, elle resta plongée dans son "sommeil". *
On l'enterra alors.
Vivante.
Plongée dans un coma mortel.

Lorsqu'elle se réveilla enfin, elle se retrouva e manque d'air, morte de faim et crevant de soif. Zyan criait famine, elle se débattait dans son cercueil mais rien à faire, personne l'entendit.
Elle agonisa longuement et finalement en plein milieu de la nuit, sous une lune de sang, rendit son dernier souffle.

Mais l'ombre cache toujours lumière. Tout comme Soleil et Lune, sans l'un, il n'y aurait pas l'autre!

*Vous pouvez continuer à lire mais en gros elle est morte, oui je sais c'est triste, mais ça va s'arranger!^^ Sangorah vit se petit corps inerte et ressentit toute la joie que la Minoushate eu éprouvée dans sa vie. Elle fut touchée de sa triste histoire et lui accorda donc une deuxième chance. Elle décida de libérer l'âme de ce petit corps et de faire d'elle une âme errante et protectrice. Mais la déesse le dont de punir, de punir ceux qui pourraient voler, tuer ou blesser. Mais aussi le dont de protéger et de bénir ceux qui protégeaient, aidaient et chérissaient les créatures dans le besoin.

Ainsi, on raconte que si vous vous baladez dans les rues de Bismarh le soir, vous pourrez l'entendre rire ou parfois la voir rigolant ou vous souriant. Quel type de rire et de sourire? Me direz vous. et bien, cela ne dépend pas d'elle, mais de votre passé.

Zyan, l'esprit protecteur de Bismarh, celle qui voit tout, on lui donne beaucoup de noms vous savez, mais, bien que tous différents, ils expriment chacun à leurs façon la vérité.

Un campeur leva alors la patte, son visage laissait deviné qu'il était troublé, il semblait partagé entre peur et fou rire. Ne croyant apparemment pas assez à cette légende
-M'sieur. C'est pas vrai n'es-ce pas? C'est qu'une vieille légende. Hein?
-Je n'en sais rien; Répondit le conteur, Je sais juste que si tu veux aller à Bismarh un jours, prends garde à l'esprit qui voit tout, elle sait tout et n'hésiteras pas à te punir! Sur ce, les enfants, vous avez faim? -Des cris de joie s'élevèrent- Aller c'est ma tournée, chocolat chaud et chamalow grillés pour tout le monde!

Endless'
Spoiler: show
Inspiration sous le Ciel Etoilé ~

La plume dans la bouche, je cherchais l'inspiration. Cela faisait plusieurs semaines que les dirigeants d'Elonia m'avaient commandé une pièce de théâtre. Je devais l'écrire et la leur vendre, pour qu'ils puissent avoir une pièce à leur image, une pièce à la fois triste et belle, une pièce pour des dirigeants follement amoureux.
Et bien que le thème puissent en inspirer plus d'un, rien ne me venait. Je mâchonnais cette plume depuis plus d'une heure et toujours pas la moindre source d'inspiration!

C'est énervé que je partis me coucher, l'esprit rempli d'idées qui me déplaisaient... Je fit pourtant le rêve que j'étais parti sur un des îlots flottant de ma contrée et que j'y avait trouvé l'inspiration. Seulement, trop heureux de faire ce rêve, je me réveilla avant de savoir ce que j'avais écris.
Cela ne m’énerva pas, bien au contraire! Peut-être, ce rêve était-il prémonitoire? Je décida donc de partir seul pour ces îlots pour y trouver l'inspiration.

Je fit mon sac assez rapidement, ne prenant que le strict nécessaire, de quoi écrire si comme prévu l'inspiration me venait, un peu de nourriture et c'est tout! Peu me suffisait. Seulement, n'ayant presque plus de pain, je descendis, mon sac sur le dos, à la boulangerie qui faisait l'angle de la rue d'en bas de chez moi. Je ferma bien la porte de chez moi et dévala en trombe les escaliers; un petit bruit de sabot s'entrechoquant sur les escaliers en pierre grise de ma battisse, les murs à l'odeur acre semblaient me suivre dans ma course et les marches fines de l'escaliers en colimaçons voulant que je tombe, tout cela était très étrange mais cela me plaisait!

Une fois en bas, plusieurs personnes me saluèrent, chacun me dis une petite phrase, souvent des;
"Salut William!"
Ou encore parfois des
"Bonjour William! Tu vas bien?" Ce à quoi je répondais toujours poliment et positivement!
Eux mêmes avaient le sourire, cela me faisait chaud au cœur, surtout si j'étais reconnu !

La boulangerie était à quelques à quelques longueurs de queue de Djaalins quand on m’interpella;
-Salut Will'! Es-ce que tu pourrais écrire un poème pour ma femme? C'est bientôt son anniversaire et elle adorerai un poème de ta "patte"!
-Je suis désolé... Dis-je, J'ai déjà quelque chose de prévu, reviens me voir dans une semaine à peu près!

Et je repartis vers la boulangerie qui faisait l'angle de la rue.
J'entra dans l'établissement et commanda une baguette bien chaude, comme toujours, c'était en quelques sortes ma "traditions" de commander cela ici.

Puis, je partis, je pris le chemin le chemin de nuage menant jusqu'à un petit îlot flottant très près de la voûte céleste.
La légende racontait que les étoiles brillaient là-bas aussi fort que la pleine lune lors d'un solstice!
Sur le chemin, j'eut la chance de tomber sur de belles fleurs bleues et délicates, elles feraient un parfait arrangement pour chez moi! Mais par respect pour la faune et la flore, j'en cueillit qu'une que je pris soin de glisser entre les pages de mon calepin.
Je continua mon chemin, chemin qui semblait ne plus finir: jusqu'à ce que j'arrive...
Au centre de l'île se trouvait un lac au bleu azur et à l'eau pure, Une grande montagne se distinguait à l'horizon, on ne voyait que son sommet dépassant de derrière les nuages, la neige éternelle de son sommet était blanche et les nuages encerclant le sommet de la montagne semblaient s'agenouiller face à cette beauté...
Le Soleil couchant teinta plus tard le ciel de milles couleurs, de l'orange, du rose, du jaune et du rouge se distinguaient facilement, les nuages avaient tels des caméléons pris les mêmes teintes que le décor, quant à la montagne, le reflet de l'astre lumineux sur son blanc immaculé semblait alors être un portail vers un monde parfait...
La lac, lui, reflétait tout cela de la façon la plus belle qui soit, il était le parfait miroir de ce spectacle, seulement de temps à autres, le vent venait créer de petites vagues qui déformait partiellement le tableau créé à la surface de l'étendue d'eau pure...
Je fut émeu de tout cela, c'était si beau après tout... Émeu, certes! Mais pas inspiré, pour mon plus grand malheur!

Je décida finalement de planter ma tente au milieu du plaine à l'herbe ondulante et verdoyante qui me berçait au fur et à mesure que je la contemplait dansante sous le ciel aux milles couleurs...
Ma tente était transparente, on pouvait voir grâce à cela, tout ce qu'il se passait autour de nous, pour ne pas louper une seule miette de chaque événement potentiel... Le ciel me tendait à présent les bras, les légendes, elles, se confirmaient, les étoiles brillaient telles la pleine lune un soir de solstice, c'était si beau que je ne ferma pas l’œil de la nuit.
Décidant plutôt de contempler le ciel, d'observer les étoiles. Etoiles que je contemplais totalement ébahit, un peu comme un gamin qui recevrait son plus beau cadeau un soir de Noël...
D'une part: elle brillaient de milles feu, de l'autre, elles formaient de magnifiques constellations, je reconnu ainsi facilement;
le Nuage d'Elonia, la flamme d'Infermo, la goutte d'eau d'Aquahana, la sablier de Sandisia, mais je mis plus de temps à trouver la feuille, le Soleil et le croissant de Luna de Gaïara, Aydo'h et Renarhim.
L'herbe ondulait et de nuit, elle semblait danser, quant au lac, il reflétait toujours le ciel, fait de blanc, de paillettes et de noir. La montagne, elle, n'avait jamais parut aussi belle... La pleine Lune, se tenait juste derrière elle, dépassant un peu et illuminant la plaine de ses éclats blancs. La neige qui se trouvait à la cime de la montagne était à présent de la poudre de fée à mes yeux: elle changeais en même temps que le paysage, sans pour autant perdre son éclat...
Devant tout cela je sentis mon inspiration revenir, je savais ce que j'allais faire!
Je pris un parchemin, une plume et écrit, écrit, écrit! N'hésitant pas à regarder autour de moi pour que les mots me viennent à l'esprit...
La nuit passa très vite, le matin avait déjà pointé le bout de soin nez depuis un bon moment lorsque j'eut terminé. Je me préparait à partir, seulement parce que j'étais maniaque, je relus un peu mon texte, histoire de vérifier que tout était en ordre et que tous les passages étaient cohérents. Et tout était bon finalement!
En prenant mon calepin, quelque chose tomba doucement sur le sol, la fleur que j'avais cueillit était tombé de mon "livre", elle aurait dut être tout froissée, avoir perdue ses couleurs et être plate, mais non, elle n'avais pas changée, elle était toujours aussi éclatante. Je ne pouvais pas la laisser là, elle était trop belle pour ça!
Je la saisis doucement entre mes dents et le posa sur l'eau clair du lac ou elle flotta doucement, jusqu'à arriver au centre de l'étendue d'eau. Pourquoi avoir fait ça? C'était un signe bien poétique zen effet, très symbolique de ce que je suis, comme une fleur flottant au dessus d'un lac, je flotte sans jamais perdre mon éclat, ma force, ma couleurs et ma façon d'être...

Et je partis, suivant se sentier de nuage qui me ramenait à la maison, doucement...

Et c'est comme ça que fut inventé Roméo et Juliette ♥

TigerEyes

Spoiler: show
Contrebande
Il y a fort longtemps...


Le Soleil se couchait sur Sandisia. Une ombre se détacha alors de la pénombre, slalomant sur le sable encore chaud du grand Désert. L'Ombre se faisait aussi discrète qu'un rayon de Lune. Furtive, assurée et vive, elle ne se fit pas remarquée et arriva sans encombre devant l'entrée de l'une des pyramides. Les gares placés non loin, censés protéger l'entrée venait d'alterner leur gardes. C'était donc une intrusion préparée. Une fois assez loin dans le bâtiment triangulaire, l'ombre fit tomber sa longue cape noire sur le sol, dévoilant un Minousha aux couleurs violacés et aux teintes dorés. De grandes ailes sur le dos, une couronne de corail volée à sa royale majesté Aquahénienne accompagné de quelques colliers et bracelets de valeurs qu'il avait dérobé sur une l'échoppe d'un marché qui s'était tenue la veille non loin. Le brigand entrait. Ne laissant aucune trace derrière lui, il pris soin d'attraper une des torches accrochées aux murs de l'antique bâtiment. Espérant se guider grâce à la douce lueur que dégageait la flamme chaude et rougeâtre.

L'intérieur de la pyramide était un labyrinthe dont les murs étaient ornés de hiéroglyphes en tout genre. Certains semblaient sans importance, quand d'autre lui indiquèrent clairement qu'il lui faudrait résoudre des énigme en tout genre pour espérer accéder au trésor. Ce qu'il convoitait tant. Ou du moins, ce que son employeur convoitai tant! Il n'était là que pour faire le sale boulot et gagner une belle prime. L'argent était sa raison de vivre, sa passion la contrebande. Il s'y connaissait d'ailleurs pas mal, c'est pourquoi, avant de se lancer tête baissée dans ce vole, il était parti à la recherche d'un plan détaillé de la pyramide. Elles en possédaient toutes un, à l'époque de leur construction, un gardien était chargé de la garde de ce plan; il devait le tenir secret et caché à l'abri des regards. Mais par malheur, le Minousha descendait de l'un de ces gardiens, il avait donc un accès facile à n'importe quel parchemin! Suivant le plan, il tourna à droite, évita une nuée de flèches empoisonnées et enjamba quelques dalles posées au sol qui une fois sous pression, ouvraient des trappes parsemées de piques tranchant prête à vous transpercer. Rien d'innovant, que du classique, n'empêche, il était plutôt content d'avoir cette carte en sa possession, il aurait été dans de beaux draps sinon! La créature se posa alors une question, si cette pyramide était si simple à traverser, pourquoi la paye était elle si haute? Une mission de ce genre ne méritait pas autant de sous comme récompense! Cette question tournait ainsi en boucle dans sa tête.

Le Minousha arriva bien vite à la salle du trésor, trop vite selon lui. Mais il ne s'en plaignait, peut-être que la récompense augmenterai-t-elle s'il ramenait plus rapidement la relique qu'il était venu chercher? La montagne dorée se profilait déjà, il la voyait, en salivait. Et ce n'est qu'un grand coup qui le ramena à la réalité. Le mur de derrière lui s'était abaissé le bloquant à l'intérieur de la salle du trésor. Il était pris au piège. Croyant tout d'abord que ce n'était qu'une épreuve final non notée, il se prépara à s'envoler bien que cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas fait. Il repéra une cavité menant vers l'extérieur, en haut, vers la pointe de la pyramide. Son échappatoire! Soudain, un rire sinistre retentit, et de multiples créatures sortirent de l'ombre. Il avait été piégé. Mais par quoi? Par qui? Et surtout, dans quel but?
Une créature resta néanmoins cachée dans la pénombre, protégée par la noirceur de la nuit. Seules ses paroles signalaient qu'il était là car aucun des gardes ne parlait, tous s'étaient tus et écoutait avec attention l'étrange voix.

- Nous t'avons enfin! Brigand de malheur! Si tu savais comme on a cherché avant de t'avoir! Tu es pire qu'une trace indélébile, tu réapparaît toujours lorsqu'on pense t'avoir effacé! Nous te ramenons en prison, ordre de ton roi. N'essaie pas résister, tu en paierai le prix fort!
- Vas donc dire ceci au roi, petit laquais, je ne me plierai jamais à ses ordres. Je ne suis pas l'un de ses sujets, je ne lui dois rien, surtout pas ma liberté! Néanmoins, j'apprécie le bel effort, il faut avoué que c'est très flatteur d'avoir toute la garde royale à ses trousses! Ce plan a très bien été construis! Ho, et une dernière chose, je suis un brigand, par conséquent, j'aurai toujours un coup d'avance. Cela ne sert à rien de vouloir m'arrêter, comme tu l'as dit, je reviendrai toujours pour te hanter! Allez! Ciao!

Il fallait bien se le dire, il s'y attendait, juste un peu. Cela faisait longtemps qu'on le recherchait un peu partout dans Gothicat et visiblement, les grands de ce monde s'y étaient mis aussi! Riant dans sa barbe, la créature toisa rapidement ses ailes, plaça tous ses accessoires dans le sac qui aurait dû lui servir à garder la relique à l'abri des regards et s'envola. Il monta, monta, monta, encore et encore, jusqu'à sortir du bâtiment de pierre jaunes. Là, plutôt que de fuir directement, il choisit de bloquer l'entrée. Le Minousha donna un coup fort et bien placé dans la roche friable qui tenait la porte et tout le corridor d'entré s'effondra. Il serait donc impossible pour les gardes royaux de sortir par là ou ils étaient entrés! La créature aux reflets violets hésita à condamner aussi l'endroit par lequel il était sorti mais dans un élan de compassion, il ne fit rien. Il était un voleur après tout, pas un tueur.
Le Minousha s'envola vers le Soleil qui se levait. Il venait donc de passer 12 heures enfermé dans cette pyramide? Le temps passait étrangement vite lorsqu'on s'amusait! Il décolla ses pattes du sol, remis ses accessoire et s'envola vers le Soleil.
Vers de nouvelles aventures sans doutes!

GirlPower/Aphrodite
Spoiler: show
Souvenir

Il neigeait ce soir là sur Renarhim, Noël approchait à grands pas et toutes les créatures de Gothicat étaient parties retrouver leur famille pour fêter le réveillon et offrir des cadeaux. Toutes sauf deux amis qui avaient laissé leur vie de famille derrière eux depuis déjà bien longtemps. Deux Djaalins inséparables qui avaient quittés leur terres natales pour vivre l'aventure de leur vie à Renarhim. Et ce soir là ils étaient réunis autour d'un verre, oubliant tous leurs différents.
Raizel et Blow.
Seuls autour de leur verre de lait chaud, dans l'une de leurs auberges préférées de la capitale. Ils discutaient, échangeaient, blaguaient, riaient! Bien souvent sur des histoires d'aventures qu'ils avaient vécus ensemble lors de leur périple. Et au file des discussions, les deux Djaalins se mirent à parler de tout et de rien, s'écartant volontiers du sujet de base pour parlementer sur le temps qui passait, la météo actuelle et le fait q'ils allaient rentrer tard car un gros tas de neige s'était déjà formé devant l'entrée de l'auberge. Alors qu'ils riaient, Blow tapota l'épaule de son ami et lui dit d'un air interrogateur;

- Tu te souviens de cette phrase? Attends, je l'ai sur le bout de la langue, ha oui! "Je serais prêt à détruire un amour sincère pour toi"
- Bien sûr! Répondit Raizel, C'était si je me souviens bien lorsque nous avions rencontrés Semara! Tu n'imagines même pas tout ce que j'ai du faire pour que tu acceptes enfin la vérité!
- Mais oui! J'étais vraiment bête à cette époque! Mais cette histoire remonte à longtemps! Comment t'en souviens-tu? Raizel ta mémoire est impressionnante! Cette histoire remonte à tellement longtemps que je n'ai d'elle que le souvenirs de cette phrase ainsi que le visage de Semara!
- Attends! Attends! Je vais te raconter...


Nous venions d'arriver à Renarhim et notre premier réflexe avait été d'aller nous renseigner sur ce continent d'on nous ignorions tout. La ville dans laquelle nous étions n'était pas accueillante et nous ne nous voyions pas y vivre. Ses maisons étaient ternes, les habitants étaient aussi désagréable que quelqu'un peut l'être! Sans te parler de l'état des routes ou les pavés étaient recouvert de mousse et de vase! Cette ville côtière ne nous attirait pas le moins du monde, alors nous étions parti. Nous avions pris une route sûre, pour éviter de se perdre et au fur à mesure que nous avions avancé la saleté qui s'était déposée sur les pavés avaient disparue! Le chemin était bien entretenu et j'en avais déduis que c'était de la faute des habitants de la ville si leurs routes étaient si sales!
Notre chemin bien qu'éclairé par de petits lampadaires ne nous rassurait pas et nous n''avions pas mis longtemps à comprendre que nous étions perdu! Nous refusions de retourner dans l'ignoble ville d'ou nous étions partis, tu m'avais alors proposé de nous éloigner du sentier et de chercher dans les terres une possible maison, auberge ou -si on avait de la chance- hôtel prêt à nous héberger les jours à venir.
Après avoir marché de longe heure sur les terres boueuses de la sombre contrée tu avais vu de la lumière, je n'en revenais pas! Nous avions alors suivi cette faible lueur que tu voyais et au fur et a mesure que nous avancions, une douce odeur de tarte sortie du four vint envahir mes narines. Tu marchais en t'aidant de tes yeux, moi de mon nez! Puis, à force de marcher, la forme du chaumière se dessina devant nous. Au bord des larmes, nous nous étions écroulé au sol en sautant comme des gamins, heureux d'avoir enfin réussi quelque chose après tous ces échecs à Renarhim. Nous étions entré dans la battisse après une course folle, un petit jeu qui nous fatigua car la ligne d'arrivé (la chaumière) était tout de même assez loin. Nos pattes étaient pleines de boues et nous avions été rassuré de voir qu'un petit paillasson se trouvait à l'entrée. Après s'être nettoyé les pattes nous étions entrés et là, une jeune Djaalins nous attendait derrière la porte. Elle se présenta sous le nom de Semara et nous apprit qu'elle gérait seule son auberge. Elle nous installa dans l'une de ses chambres les plus confortables puisqu'elle n'avait que peu de clients et nous fit le repas. Personnellement, elle ne me faisait ni chauds ni froids, mais toi, tu semblais sous le charme. Le repas avait été bon, mais après tant d'efforts nous étions montés et directement allé nous coucher.
Au matin, tu n'étais plus dans ton lit. J'allais m'inquiéter, mais tu avais laissé un petit mot sur ton oreiller indiquant que tu étais avec Semara dans les cuisines. J'avais poussé un soupir à la fois de soulagement et de rire. Tu étais vraiment raide dingue de cette pauvre Djaalins, n'es-ce pas? Vint ensuite le temps de manger. Vous m'aviez fait un bon repas à base d'herbe et de poisson que j'avais mangé sans chercher à comprendre. Cela m'avait redonné des forces et je vous avais grandement remercier pour ce geste.
Mon instinct infaillible m'avait après le repas, mit en éveil. J'avais retrouvé mes esprits après avoir bien dormi et mangé, et quelque chose ne collait pas avec cette Djaalins et cet endroit. Sur le coup, je m'étais dit que j'étais trop possessif et que ce n'était sûrement que moi. Mais après avoir cherché dans les quelques livres qui se trouvaient à l'Auberge l'histoire celle-ci, je me fit une raison. Ce lieu n'existait nul part, sûr aucune carte, aucun recueil mais, il existait bien dans des légendes; dans la table des matière du livre "Contes et Légendes de Renarhim, Folklore et mythes de nos contrés". Un livre que je n'avais ouvert que par curiosité, j'étais tombée sur cette phrase "Semara la princesse déchue" qui m'avait interpellé. J'avais foncé à la page indiqué et là, j'avais faillit m'évanouir, la page avait volontairement été arrachée: l'on voyait des traces de crocs sur les pages précédentes, comme si l'auteur de cet acte avait tenu le livre entre ses dents pendant qu'il arrachait la dite page.
Énervé au plus haut point, frustré et stressé j'avais décidé sur un coup de tête de rejoindre la ville ou nous étions arrivés pour demander des renseignements sur ce livre. Je pris bien soin de laisser mes affaires dans la chambre et de n'emporter qu'une sacoche qui portait le livre. Je fit la route en sens inverse passant par le chemin de boue, les longs sentiers sinueux et froids pour arriver finalement dans la ville côtière ou nous avions accostés. Après tout ce chemin, j'eu tout de même remarqué qu'en fait, l'Auberge n'était pas si loin et les heures que nous avions passés à marcher auraient largement put être raccourcies si nous n'avions pas été encombrés par nos sacs de couchages (inutiles au final).
A la bibliothèques, une gentille et vieille Minoushate m'aida à trouver les bons ouvrages, là je m’attela à la lecture d'un livre, puis deux, puis trois, et ce jusqu'à trouver le sujet qui m'intéressait. Ce fut un livre sinistre qui attira mon attention alors que je rangeais l'énorme pile de livres précédente. Je ne pris que celui-ci. Sa couverture était faite en cuir noir, les reliures dorés sur les côtés étaient belles et je l'ouvrit rapidement. Il possédait lui aussi une table des matières qui m'aida dans mes recherches.
Mon information trouvée je repartis rapidement. Le chemin en sens inverse me sembla durer une éternité. Entre ma boule au ventre qui se formait au fur et à mesure que j'avançais et la gêne qui montait en moi. Je fit mon entrée en trombe dans l'Auberge. Je sortis le livre et cria dans la battisse, sachant pertinemment qu'il n'y avait pas d'autres clients.

SEMARA! BLOW!

Vous étiez descendus ensemble, patte dans la patte. Je me souviens parfaitement de l’expression sur votre visage, elle était un parfait mix de surprise et d'incompréhension. Je vous avais fait asseoir et là, j'avais sorti le livre. J'avais alors dis à haute voie, lisant comme je pouvais les pages du livres;

"L'une des nombreuses légendes de Renarhim est celle de La Princesse déchue et elle est de loin la plut répandue. Il y a fort longtemps la jeune Semara vivait à Renarhim en tant que Princesse de la contrée, un jours lorsqu'elle dut se marier, elle refusa et fugua: ne pouvant se résoudre à épouser un inconnu. On perdit sa trace et la contrée fut plongé dans le chaos, perdu sans sa princesse. 20 ans après un paysan l'aperçut, elle n'avait pas changé et ne bougeait pas. Il avança vers elle et alors qu'il allait la toucher, elle disparue dans un nuage de fumée grise et dense. L'on retrouva son pauvre corps sans vie au fond d'une grotte le royaume fut en deuil et elle fut enterrée dans le cimetière royal. Depuis, la légende raconte que son âme erre dans Renarhim à la recherche de l'amour qu'elle n'a jamais eu."
-Semara?!
Avais-tu crié en te levant, pris de panique.
-Oui Blow, je sais. Je le savais. Je l'ai appris. Mais étrangement, je peux vous toucher et je n'ai aucun souvenir de mon déclin.
-C'est effectivement étrange.
Avais-je ajouté Mais peut-être es-tu simplement ressuscitée? Ou bien alors tu as tant erré que tu as enfin eu assez de force pour redevenir toi!
-Je ne me souviens que de mon réveil dans cette vieille Auberge. Je l'ai remise à rêve pour pouvoir réaliser un rêve qui m'obsédait sans que je comprenne pourquoi à l'époque. Être juste moi. A présent tout s'éclair.
-Tu peux être normale maintenant! Et personne n'apprendra qui tu as été! Sauf si tu ne veux pas te cacher, ce qui serait normal!


Tu t'étais alors levé, ayant été muet tout le long de la conversation que nous avions eu, elle et moi.

-J'ai du mal à croire tout cela et pourtant... Semara, je suis heureux d'avoir été ton amant, mais là, je crois que nous devrions partir. Raizel et moi. Si nous sommes venus c'est pour explorer Renarhim et je compte bien terminer mon périple! Je reviendrai quand tout sera fini, c'est promis. Raizel? Tu es prêt?
-Oui je suis prêt! A bientôt Semara! Et merci pour tout! Vraiment!


Nous avions alors fait nos affaires et quitté Semara en lui faisant de grands signes avec les pattes, en signe d'amitié. Tu étais triste cela se voyait voyait, mais je sentais en toi quelque chose de différend, comme un soulagement d'être de nouveau libre.


-Tout cela te reviens à présent? Dit Raizel
-Oui, l'amitié est plus forte que l'amour.
-Nous sommes plus fort ensemble.

Palmouille
Spoiler: show
Forêt et maléfices
-Qui es-tu? Jappa le Lunaris
-Je suis ta reine.


Dame Nature ouvrit les yeux, la respiration haletante, les yeux incrustés de sang. Elle avait encore fait un cauchemar. Elle se voyait, torturer des gens qui n'avaient rien demander, leur infliger les pires souffrances tout ça pour le plaisir. Elle se voyait en rire, s'en délecter. Elle détestait voir ça. Elle se détestait. La Flamiris se leva, s'éveillant doucement dans son arbre, chassant tous ses mauvais rêves à coup de pensées positives. Elle avait dormi dans sa cabane perchée dans le chêne culminant de la forêt. Sa bâtisse était faite de lianes et de branches nouées entres elles. Une petite bricole réalisée rapidement grâce à son don. Elle marcha un peu, les branches craquèrent légèrement sous son poids, alors elle se concentra et les renforça.
La protectrice de la forêt, décidée à se levée du bon pieds avait plongé son cauchemar dans les méandres de ses souvenirs. Dame Nature avait ensuite écouté les arbres qui semblaient calmes en ce matin de Printemps. Aucun intrus dans ses bois, aucun ennemi, aucune menace. Donc tout allait bien! Elle s'envolait pour aller cueillir des fruits lorsque l'un des plus vieux chênes de la forêt l'appela. Inquiète, elle fonça alors vers le point que désignait le végétal, se servant de la canopée pour planer ou aller sauter de branches en branches, de sorte à aller plus vite. Le vieux chêne décrivant l'individu comme dangereux, "sûrement un habitant du village voisin qui venait couper du bois!" disait-il. Dame Nature n'hésita pas. Elle activa son pouvoir à distance pour ligoter l'individu avec de grandes lianes qui le serraient aux niveaux de ses quatre pattes. Pendant qu'elle avançait, en son fort intérieur, une petite voie monta;
-Les habitants de Renarhim sont vraiment impolis!

Elle s'orienta de nouveau lorsqu'elle entendit la plainte d'un arbre qui avait peur de prendre un coup de hache dans le tronc. L'intrus qui était paralysé se débattait fortement et la Flamiris ne tiendrait plus longtemps ses lianes. Elle fonça vers le sol ses ailes repliées contre ses flanc puis, juste avant de toucher de toucher le sol, les déplia, ce qui la fit se stopper net. Elle n'eut qu'à poser ses membres sur le sol et à avancer vers l'agresseur pour se rendre compte qu'il n'était qu'un petit Lunaris qui n'aurait pas la force de tuer une mouche. Elle jeta à la poubelles toutes ses idées de punitions dans un souffle fatigué et desserra ses liens. Prenant tout de même soin d'attraper la hache. Le Lunaris n'était qu'un louveteau d'à peine un an -soit 7 ans âge humain- et il n'était clairement pas une menace. Elle le libéra et entama la conversation;
Que fais-tu par ici? Tu ne devrais pas être avec tes parents? Ou tes amis? Tu t'es perdu?
-Bonjour! Je suis Sun, je vis dans le village voisin! Ne vous en faites pas, je ne suis pas perdu! Je viens chercher du bois pour le feu! L'hiver n'est pas encore totalement partit chez nous et j'ai été désigné par les habitants pour aller chercher de quoi nous chauffer!
-Et bien! C'est très ingrat de te demander une telle tâche à ton âge! Tu veux de l'aide? Plutôt que de prendre des branches d'arbres vivants, prends d'arbres morts. Elles seront plus sèches et feront de meilleurs combustibles!
-Merci pour les indications! D'ailleurs, si j'ai été désigné c'est parce que je n'ai pas peur de vous. Au village, tout le monde vous craint, vous et vos pouvoirs...
-Ha bon? et toi tu n'as pas peur?
-Non! Moi je suis sûr que au fond vous êtes gentille! Vous défendez juste votre territoire au final, un peu comme nous les Lunaris. En plus, vous n'êtes qu'une créature, pas un dieu!


Elle rigola doucement et discuta encore un peu avec le gamin, de tout et de rien. Ils récoltèrent du bois ensemble et au fur et à mesure qu'ils travaillaient ensemble, la Flamiris se rendit qu'ils se ressemblaient. Sun semblait aimer la nature, du moins assez pour braver tous les dangers, il était lui aussi courageux et serviable et elle se sentit tellement mal à l'aise de cet accueil déplorable, qu'elle fit pousser des arbre qu'il put couper malgré la douleur qu'elle endurait à chaque nouveau coup de hache. Après avoir récoltés les brindilles au sol, couper les arbres fraîchement nés, elle lui indiqua un endroit ou il pourrait s rendre régulièrement chercher du bois. Le tombeau de la forêt -zone ou étaient placés tous les arbres morts qu'elle avait dû déraciné ou qui après leur mort desséchaient-, un endroit inflammable qui devait être débarrassé de toutes ses vieilles souches sèches. C'était un lieu dangereux éloigné de la forêt que la Flamiris avait volontairement éloigné des bois pour éviter les incendies! Elle était ravie de s'en débarrasser, elle rendait service et on lui rendait la pareil!
Sun partit en fin d'après-midi, elle lui fit de grands au revoir en tournoyant au dessus des cimes des arbres, joignant à tous ses gestes de grands saluts avec ses pattes. Le dos du Lunaris, chargé de bois, avançait doucement dans les hautes herbes de Renarhim sous les yeux chaleureux de la gardienne. Elle donna l'ordre aux herbes de s'écarter, et ainsi, le louveteau eut un chemin bien plus sûr jusqu'à son village.

Le lendemain, la Flamiris était de bonne humeur. Ses rencontres de la veille l'avaient emplies de joie, elle n'avait pas fait un seul cauchemar cette nuit et elle se sentait prête à ne punir personne aujourd'hui, prenant congé de ses devoirs pour une matinée! Elle voulait prendre un bon bain de Soleil et donc, se dirigea vers une clairière où coulait un ruisseau d'eau pure et régulier. L'herbe verte et fraîche ondulait au gré du vent et ou elle appréciait dormir, nichée dans un hamac dont les extrémités solidement liées à deux grands chênes, étaient si bien nouées que même le plus lourd et le plus fort des Destrinos n'aurait pas faire tomber le hamac. Dame Nature s'était allongée allongée, les ailes repliées sur le ventre, ses pattes détendues pendaient légèrement du hamac en même temps que le corps balancé au rythme des vas et viens que faisait son nid douillet dans l'air frai du matin. Semblable à une limace, elle s'endormit, les ailes à présent contre ses flancs pour que sa micro bedaine puisse capter tous les rayons de lumières et de chaleurs que dégageaient l'astre lumineux.
Elle s'endormit alors, le corps baigné d'une lumière aussi chaude que chaleureuse qui lui procura un bonheur sans égal.

Clins
Spoiler: show
Le pacte
Un émana des tréfonds du volcan. Face aux deux battants géants de la porte -au moins dix fois plus grands que lui- il recula. Une forme de taille similaire aux battants de pierre sortit. Enchaînée par d'immenses liens de métal, le Diable sortit. De grandes cornes ornaient sa tête rouge sang, son corps était de la même forme qu'un humain, et encore, il était accroupit. Comment un être pouvait-il être si grand?

La porte s'ouvrit. Le démon s'avança. Le Djaalins tressaillit.

-Bonjour, Le Diable.
-Bonjour mon jeune ami. Que me vaut cette visite d'un ennui mortel? Tu veux quoi? Détruire des villes? Tuer?
-Pactiser.
-Avec Moi?! Intéressant... J'accepte! Je suppose que tu es déjà prévenu mais, une fois fait, tu perdras ton humanité et le jour ou tu mourras, tu seras mon esclave!
-Oui, je le sais.


Les deux créatures tendirent la patte -ou la griffe dans le cas du démon-, ils la serrèrent et à ce moment, le Djaalins sentit une part de son humanité s'en aller nourrit le démon. Cela continua tout le temps qu'ils se tinrent et le Renarhien sut que ces nouveaux pouvoirs le rongeraient ainsi toute sa vie. Il ne broncha pas. Au fond il l'avait toujours su, les sacrifices étaient nécessaires pour sauver ceux qu'il aimait. A ce jour, sa mère.
Il retira sa patte lorsqu'il estima posséder assez de dons démoniaques. Il se retourna, son regard se fit flou, presque hésitant. On aurait pu croire qu'il était perturbé, que la part manquante de son humanité le faisait souffrir. Mais il n'en était rien. Il fit de nouveau demi-tour, se planta à une distance raisonnable du Mal incarné et rigola à gorge déployée. Il l'avait dupé, il avait trompé le Diable. Qui intrigué, lui demanda;

-Qu'es-ce qui te fait rire, mon cher disciple?
-Ho? Je pensais que tu le savais!
Il fit une pause, laissa au trompé le temps de comprendre et enfin, ouvrit grand sa bouche pour rire. Son rire sinistre s'éleva alors dans le creux du volcan bouillonnant. Je suis Lucifer. Je suis immortel.

Il éclata de rire et dévoila ses crocs vampiriques. Le diable essaya de s’avancer, voulant l'attraper, lui briser la nuque et ainsi détruire la seule créature l'ayant jamais berné d'un revers de la main, comme un vulgaire moucheron, une punaise. Mais ses chaines l'arrêtèrent, il se débattit sauvagement -ce qui ne l'aida pas-. Un bruit de métal cliquetant monta alors, et aussi infernal fut-il, il ne déstabilisa pas le fier Djaalins qui resta planter là, à quelques centimètres des griffes acérées du roi des enfers.
Lorsque enfin le malin en eut assez de se moquer du Diable et de le faire enrager, il partit. Ne laissant à son nouvel ennemi qu'un goût de rage plus qu'amer, un sentiment de défaite qui lui faisait voûter ses larges épaules et une haine sans précédent qui lui fit jurer de se venger.

Lucifer savait qu'en ayant accepté d'être un vampire quelques jours plus tôt auprès de l'un des habitants de Renarhim (lui même vampirisé), il avait déjà perdu une bonne partie de son humanité. Il savait aussi qu'en fusionnant la force sans limite du démon et la soif de sang du vampire, il perdrait peu à peu son self contrôle, deviendrait violent et instable. Mais la cruauté, la violence et la solitude n'étaient rien comparées à la perte de sa mère et à sa souffrance.
C'était décidé.
Il sauverait sa mère.
Il tuerait son père.

Sur le chemin du retour, chemin qui le ramenait chez lui à Renarhim, il n'eut des difficultés que pour sortir du volcans qui tenait le diable enfermé. Le reste se fit sans encombre et dans le plus grand des calmes, mais pour s'extirper du labyrinthe, il eut besoin de tout son corps et toute sa tête! Les énigmes et les pièges du retour avaient beaux être les mêmes qu'à l'aller, ils les avait oubliés! Alors, se servant pour la première fois du parchemin vierge qu'il avait amené avec lui, il écrivit toutes les étapes de l'entrée et sortit. Car, peut-être qu'un jour, une personne serait dans la même situation que lui! Et ce jour là, cette personne serait bien heureuse qu'un gentil Djaalins comme lui ai tout détaillé sur un joli parchemin! Lucifer usa donc de toute sa tête pour mémoriser et expliquer au mieux les épreuves et solutions, une fois sorti du tombeau de lave, le retour fut très rapide. Il prit un zeppelin et voyagea ainsi au dessus des forêts et des océans.
Lucifer se retira dans sa cabine dans le but de tester ses nouveaux pouvoirs. Lorsque le Djaalins voulut les activer, il n'eut pas à les déclencher et la seule pensée suffit, étonné, il constata que la magie noire s'était mis sous forme de flammes vertes qui entouraient ses pattes avant en bougeant. Il remarqua qu'elles ne dégageaient pas de chaleurs et donc, n'étaient qu'une matérialisation de ses pouvoirs. Il voulut lancer un sortilège et cette fois essaya de lancer un maléfice grâce à sa voix;
-Cape, répare-toi.
Des flammes violettes consumèrent alors peu à peu ses habits et plutôt que de les brûler, elles les réparèrent et les réparèrent. Ses bracelets, cape et autres accessoires redevinrent comme avant, à l’exception d'un détail, ils étaient ornés d'arabesques dorées et argentées. Les flammes partirent et Lucifer ouvrit de grands yeux face aux nouveaux pouvoirs qu'il possédait. Il était capable de tout à présent! Contemplant les flammes vertes qui s'échappaient de ses pattes, il se stoppa net dans son élan de mégalo et elles disparurent instantanément. Il se dégoûtait. Comment pouvait-il être griser par ce sentiment de puissance? Il se jura de ne s'en servir que peu, c'était sa seule solution pour éviter de sombrer dans la folie.

Le zeppelin atterrit à Renarhim lorsqu'il sortit de sa cabine, longea le pont supérieur, puis l'inférieur et enfin, prit les escaliers qui le ramenèrent à la terre ferme. Lucifer inspira un grand bol d'air de sa terre natale et se mit en route.

Osssni
Spoiler: show
Doux rêve


Tu sais Maman, je vais bien. J'ai pas d'amis mais c'est pas grave. J'ai plus de sœur, plus de papa et plus de maison, mais tu sais, là encore c'est pas grave! Tous mes beaux habits, notre belle maison, mes livres, nos grands festins; je ne peux plus les toucher ou les voir, en fait c'est comme toi, Ti' et papa mais c'est vraiment pas grave! Parce que je maintenant je vous ai avec moi tout le temps, dans mon cœur. Vous ne me quittez plus et ça me rend heureuse. Tous nos bons moments, eux aussi ils sont avec moi! Je les ai tous dans ma tête!
Tu sais Papa, je ne pleure plus, je n'ai presque plus peur et je n'ai jamais mal. Je suis courageuse, mais c'est vrai, je suis aussi un peu triste. Je ne sens plus ta chaleur, la même chaleur que celle de tes "Bonne Nuit ma chérie" ou de tes "Je t'aime". Je ne ses plus non plus l'odeur des bons gâteaux de Maman pour nos anniversaires à Ti et moi. Je ne sens plus q'une chose, les flammes. Comme une espèce d'odeur de brûlé ou de charbon, comme si les flammes rouges et tueuses attaquaient encore. A vrai dire, je les voie encore, dévorant le bois, détruisant nos murs, noircissant le toit. Je ne les vois plus qu'elles. Je vois vos larmes à Maman et Toi. Je vous entends me crier de partir. Je ne vois plus Tilleul. Je ne vous vois plus. Vous n'êtes plus là.

La jeune enfant rêvait de sa famille comme tous les soirs, voilà quelques semaines qu'un incendie avait ravagé une partie de la ville, emportant au passage, trois vie et la maison de la petite enfant. A présent elle n'était qu'une petite fille seule, sans famille. L'orpheline vivait à présent dans le grenier d'une maison abandonnée, elle avait réussi à l'aménager et à le rendre chaleureux -fin plus ou moins-. C'était son petit nid douillet rien qu'à elle et elle l'avait depuis longtemps, identifié comme chez elle. La journée elle était seule, travaillait ou volait à l'étalage pour se nourrir. Elle mettait pourtant de l'argent de côté, car Noël arrivant elle voulait s'offrir une poupée, une amie à qui se confier après ces mois de solitude qui pesaient lourds sur ses frêles épaules. Lorsque vint le jour de l'achat de la poupée, la petite fille sortit en trombe de chez elle, elles longea la rue principale de sa ville, traversa, et courut de plus belle. Elle ne s'arrêta que devant la façade du petite magasin artisanal. L'enfant colla alors sa petite tête contre la vitre, afin de vérifier que son trésor était toujours en boutique, il y était! Elle entra en trombe, faisant par la même occasion sonner la petite clochette de la porte bien plus que d'habitude ce qui détruisit les oreilles de tous ceux qui se trouvaient dans le bâtiment. Elle tendit la main pour attraper sa nouvelle amie lorsqu'une autre fillette de son âge la saisit aussi, l'orpheline, voyant que l'autre enfant ne la lâchait pas lui demanda gentiment;

-Bonjour! Est-ce que je pourrais avoir la poupée s'il-te-plaît?
-Sûrement pas! Jl'ai vu d'abords d'ailleurs!
-Oui d'accord mais ça fait un an que j'économise pour me l'acheter, alors par pitié laisse la moi....
-Tu mens! Tes parents te l'auraient achetés depuis le temps! Haha! Tu sais plus quoi dire maintenant! J'ai gagné! NA!

La petite fille sentit les larmes monter, elle lâcha l'objet tant convoité, fit demi-tour et courut aussi vite qu'elle le put, vers où? Elle n'en avait aucune idée mais elle ressentait le besoin de fuir, alors elle écouta son instinct et se laisser entraîner par le bruit qui faisaient se pas sur les pavés du centre ville. Lorsqu'elle s'arrêta enfin, elle se trouvait devant la façade de la maison qui habitait son grenier. Elle grimpa jusqu'à sa chambre par le devant de la maison, en se servant du lierre comme d'une échelle, elle s'introduit par le velux et rentra dans son petit nid douillet. La petite fille attrapa son oreiller et sa couette et les traîna jusqu'au toit. Elle voulait ce soir dormir sous les étoiles, entourés de lumières qui la protégeraient. Elle s'allongea le dos collé aux tuiles froides et admira en silence la multitude points lumineux qui composaient la voûte céleste. L'hiver était déjà là et cette nuit là, elle s'endormit dans le froid du 24 décembre. Mais juste avant, elle s'adressa à ses parents et aux étoiles.
Papa, Maman, je suis désolée. J'ai pas réussi à être courageuse. J'ai pleuré. Je sais que si vous étiez là, vous me prendriez dans vos bras et vous me diriez tout doucement que tout va bien, que la mal est passé et ne reviendra plus. Mais c'est pas vrai! J'ai enduré tant de choses, j'ai toujours tout fait pour vous et je sais que vous êtes avec moi, mais le problème c'est que je ne vous vois pas, j'ai besoins de quelqu'un à qui parler, sur qui compter. Une personne qui m'aiderait à être plus gentille et plus courageuse. Des bras grands ouverts auxquels faire un calin quand tout va mal ou de travers... J'ai quand même réussi à décorer un bébé sapin vous savez? Il est assez joli et décoré comme j'ai pu, mais il me plait! J'espère que vous serez près de lui et moi demain. Bonne nuit à vous.

La solitude l'emportait une nouvelle fois ans le cœur de l'enfant. Mais, ouvrant le yeux aussi grand qu'elle le put, elle s'agressa à l'étoile la plus brillante du ciel, en espérant qu'elle transmettrait son message à celui qui pourrait peut-être l'aider.
Madame l'étoile? Moi je veux être courageuse et gentille! Je sais que vous ne pouvez pas tout faire non plus mais s'il vous plaît, exaucez mon vœux pour ce soir! Je souhaite avoir une amie, ou un doudou, en réalité j'espère surtout ne plus être seule... Merci Mme l'étoile, de m'avoir écoutée.

C'est sûr ces mots pleins d'émotions que le rêveuse s'endormie enfin. Lorsqu'elle eut enfin les paupières closes les 1001 étoiles de la nuit s'éclairèrent une par une, elles concentrèrent toute leur lumière dans un seul petit paquet, vert boisé, orné de fresques dorées et des paillettes argentées, il était enveloppé d'un nœud rouge éclatant et brillant qui le tenait fermé. Il se posa délicatement au pieds du petit arbre et reposa là toute la nuit. Une petite étiquette était accrochée au cadeau divin, on pouvait y lire;
"Pour toi qui pleure tout bas, à accrocher aux branches décorées."
Au petit matin, la petite fille se réveilla en sursaut, le Soleil venait de se lever et elle espérait de tout cœur que les astres scintillants l'avaient écoutés. Elle traîna sa couette et son oreiller jusqu'à sa chambre, ferma sa fenêtre et fit son lit. Elle ne prêta pas tout de suite attention au sapin qui était étrangement pailleté ou encore à la petite boite qui trônait sous les branches vertes de l'arbre. Elle s'étira une fois son lit fait et baillât . Son rituel matinal presque terminé, elle le fignola en en se brossant les dents les cheveux et s'habilla. Puis, elle se tourna vers le sapin. Ses pupilles s'agrandirent subitement lorsqu'elle aperçut le petit carton qui état apparu comme par magie sous l'arbre de Noël. Elle le prit dans ses mains, s'agenouilla sur le bois qui lui servait de sol et contempla le paquet, elle le souleva et l'inspecta, ne voyant pas le nom de celui qui lui avait offert. Elle lut l'étiquette ouvrit la boite et découvrit une jolie boule verte. Elle devait aller sur le sapin, alors elle l'accrocha à l'une des plus hautes branches et serra les mains en chuchotant "Pourvu que ça marche, pourvu que ça marche..." Un phénomène des plus étrange eut lieu ensuite, la boule pailleté s'illumina et embauma le grenier d'un flash aveuglant. Lorsque la lumière se dissipa, une Stoufix se tenait face à la fillette. La boule en verre avait disparue et étrangement, la couleurs et les ornements de la créatures étaient semblables à celles du cadeau et de la décoration. La boule de poil ouvrit les yeux et sourit, l'enfant fit de même et lui sauta dans les bras en lâchant un cri aigus qui témoignait de sa joie immense.

-Bonjour toi! Commença la Stoufix. J'ai un message à te transmettre, "Nous avons entendu ton souhait et il a été exaucé"!
-Ha bon? Mais qui es-tu?
-Je suis ton amie voyons! Qui d'autres serais-je sinon?
-C'est génial ça! Bon, tu as un prénom?
-Non je ne crois pas, tu veux me baptiser?
-Ho oui! Volontiers! Merci! Que dis-tu de Forestine, Ton pelage me fait penser aux bois et à la douce odeur que dégages les pins...
-Hum *pause* J'aime bien Forestine! Donc va pour ça! Et toi, qui es-tu?
-Moi? C'est Alice!
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 11 Nov 2017 17:14

Les Passes VIP

Cette partie est dédiée aux Cartes VIP, ce sont des cartes qui vous procurent des bonus dans ma boutique, comme des dessins, du graphisme ou encore des textes en plus, spéciaux et plus longs, beaaaaaucoup plus longs! Ils ont différents prix, différentes utilités et sont obtenables de façons différentes, que ce soit en échange de quelque chose que vous avez fait, d'une créature ou tout simplement, gratuitement, tout le monde peut y avoir accès!
Les voilà donc!
Je précise juste que je peux ajouter des gens sas qu'ils aient payés si je les trouve méritant!



Le Pass payants
(Créatures)

Lecteur Occasionnel
Disparaît une fois utilisée

Prix;
Gratuite pour les deux prochains à demander
Avantage;
Permet de commander une histoire lorsque la boutique est fermée
Être prioritaire par rapport aux sans Pass
Possesseurs;
Spoiler: show
Fae


Lecteur moyen
Le premier avantage disparaît une fois utilisée

Prix;
Une créature rang 4/5
Avantages;
Permet de commander deux histoires sur des posts séparés (donc pas au même moment) lorsque la boutique est fermée
Ainsi que des poèmes en illimité à n'importe quel moment
Être prioritaire par rapport aux "Lecteurs occasionnels"
Possesseurs;
Spoiler: show
Osssnouille


Lecteur Passionné
Ce Pass est permanent

Prix;
Une créature de mes recherches~
Avantage;
Permet de commander ce que l'on veut quand on veut, les possibilités ci dessous;
Une histoire longue, une histoire classique, un poème, une chanson, bref, tout ce qui peut s'écrire!
Passer prioritaire par rapport a tous les autres Pass de la boutique
Et en bonus, un petit cadeau de ma part!
Possesseurs
Spoiler: show
Any Body




Les Pass d'échanges
(Oeuvre de votre patte)
Conditions;
-Votre travail doit me plaire
-Pour l'obtenir, contactez moi par MP ou ici!


Pass du Graphiste
Disparaît une fois utilisé

Prix;
Une bannière, un avatar, quelque chose de vous
Avantage;
Commander ce que l'on veut une seule fois boutique fermée
Possesseurs;
Spoiler: show
Blop


Pass du Dessinateur
Disparaît une fois utilisé

Prix;
Un dessin numérique ou manuel d'un de mes chouchoux
Avantage;
Commander ce que l'on veut une seule fois boutique fermée
Possesseurs;
Spoiler: show
Blop


Pass de l'Artiste
Disparaît une fois utilisé

Prix;
Une création de vous autre que du dessin et du graphique
Avantage;
Commander ce que l'on veut une seule fois boutique fermée
Possesseurs;
Spoiler: show
Blop


Voilà~
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 11 Nov 2017 17:44

Les Événements ♥

Cette partie, je l'adore! Elle consistera tout simplement à écrire des textes à thème selon la période de l'année! Ce sera le moment pour moi de me diversifié et de faire des choses un peu plus sympa! Il y aura bien un formulaire pour cette partie!


J'ai un petit planning de ce que je vais faire si cela vous intéresse, je le renouvellerai chaque année à la rentrée!

1er au 23 Décembre 2017
Thème; Noël et le Nouvel An
Autres; Période ou j'accepterai les commandes par MP.
♪♩♫♪♬
Du 8 au 14 Février 2018
Thème; La St-Valentin.
♪♩♫♪♬
19 Février 2018
Thème; Journée Mondiale de la Poèsie

♪♩♫♪♬
1er au 7 Septembre 2018
Thème; La rentrée des classe dans le GothiMonde
Autres; Chaque personne qui reprendra le travail ou les études recevra un cadeau de consolation pour tant de souffrance subit. Oui j'ai trouvé que ça pour nous consoler de notre misère ;_;
♪♩♫♪♬
26 au 31 Octobre 2018
Thème; Halloween
Autres; Je ferai des textes qui font peur, âmes sensibles s'abstenir de lire et commander!
♪♩♫♪♬
1er au 25 Décembre
Thème; Calendrier de l'Avent
Autres; Une commande par jours, un cadeau par jours. Le 25 une surprise attendra le premier qui commandera!


Pfiou! Et voilà! Comme vous le voyez, de nouveaux événements arriveront bientôt! Restez donc dans les parages!
Archives des événements passés!

Spoiler: show
Evénement spécial Noël!
[ON]


Bonjour, Bonsoir! Ou autre, tout dépend de l'heure à laquelle vous voyez ce message en fait...

Parce que Noël arrive et que vous voulez sûrement faire des cadeaux à vos amis j'ouvre cet rubrique!
Le concept est très simple; j'écris toute sorte de choses en plus de mes commandes habituelles (qui seront sûrement en pause) j'accepterai des commandes par MP, si jamais vous vous voulez comme dit au dessus, faire des cadeaux!
Il faudra en revanche être précis dans ce que vous voulez et me proposer des histoires aussi courtes que possibles. Si je vois que je n'arriverai pas à réaliser votre commande et/ou si elle ne répond pas à ces critères. Je me verrai l'annuler. Vous aurez bien sûr la possibilité de recommander sur un autre thème plus court! Je ne suis pas un monstre!
Quelques petites règles par contre;

- Pas de formulaire, mais essayez d'être aussi précis que possible!
- Je peux refuser des commandes...
- Toutes commandes se fera par MP!
- Essayez de rester autour du thème de Noël!
- N'oubliez pas de me créditer, juste par respect~
- Mettre le MDP des commandes habituelles dans votre message!

Je posterai tous les texte écris sur ce topic et sur mon blog une fois Noël passé!
Ce sera ouvert jusqu'au 23 Décembre parce que je sais que si je me mets bien la pression je peux écrire votre texte pour le 25 sans problèmes! Sauf si j'ai plusieurs textes sur le feu...
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 11 Nov 2017 17:45

Post au cas où
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 12 Nov 2017 12:45

C'est Ouvert!

Je prends donc 2 commandes, peu importe la catégorie!
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 13 Nov 2017 17:55

Nyup?
J'ai l'impression que personne n'aime ce que je fais...
3 jours que c'est ouvert et toujours personne.. Si vous n'aimez pas, je peux le comprendre! Bien sûr! J'aimerai juste savoir ce qui vous déplaît? :/
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Palmitz » 13 Nov 2017 21:51

Kikou ma princesse :3
Je passerais volontiers une petite commande dans ton adorable boutique ^^

Créature principale : Image Dame Nature se prénomme en fait Élésabeth. Mais elle déteste son prénom. C’est une flamiris désormais d’un âge moyen, elle a quitté sa famille très jeune. Elle est totalement solitaire, et n’a nul autre compagnon que la Nature. Elle vit depuis longtemps dans la plus grande forêt de Renarhim, qui, contrairement à ce que l’on dit, est une terre riche et fertile. Dame Nature a pour seul objectif, de protéger la Nature. Elle estime que le seul objectif d’une vie été de prendre soin de celle qui nous a créés. Elle fait d’ailleurs subir des châtiments plus cruels les uns que les autres à ceux qui osent l’affronter ou détruire la végétation. C’est un personnage très mystérieux, elle aurait le pouvoir de faire pousser tout type de végétation là où elle le veut. Elle est cruelle, attentionnée, surprotectrice, parfois manipulatrice ou pleine de remords. Elle a cependant une partie profonde enfouie en elle, elle est dotée d’une grande bonté, d’une douceur sans pareil, et d’un amour pour l’humanité plus profond qu’elle ne l’aurait voulu.

Thème : dans une forêt de Renarhim, j’aimerais que tu racontes l’un des nombreux châtiments qu’elle a infligé à une créature. Tu as champ libre pour le reste.

Type de texte : une histoire ^^ comme tu veux pour la longueur, mais je tiens quand même à la description :3

Autres : non merci •.•


Voilà Jewelichou, amuse-toi bien ;D
Avatar de l’utilisateur
Palmitz
 
Message(s) : 2058
Inscrit le : 23 Mars 2016 19:25
Localisation : *A l'affût d'un Djaalin qui se pointe...*
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Jewelpet » 16 Nov 2017 20:37

Salut ma Palmouille!
C'est avec plaisir que je prends ta commande! Elle m'inspire pas mal d'ailleurs!

Aurais-tu une créature en plus? Si Dame Nature doit faire le mal, je préfère qu'elle le fasse sur l'une de tes créas plutôt qu'un PNJ, simple soucis d'écriture =)


Concernant le sondage, j'ai une réponse "Autres" mais pas Mp, rien... Je sais bien que vous osez sûrement pas, mais une personne à osée me dire que j'étais nulle, elle a donnée son opinion, et cela me fait plaisir, même si c'est pas très gentil,
si je l'ai mis là c'est pour une bonne raison ^^
Du coup, si cette personne pouvait juste m'expliquer ce qui ne pas dans mes textes, ma façon d'être ou autre, je lui en serais très reconnaissante! ;p
Avatar de l’utilisateur
Jewelpet
 
Message(s) : 5511
Inscrit le : 21 Juil 2015 09:20
Localisation : Eu..... Ben, justement, je sais pas trop.....
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Messagepar Palmitz » 16 Nov 2017 20:40

jewelpet2005 a écrit:
Salut ma Palmouille!
C'est avec plaisir que je prends ta commande! Elle m'inspire pas mal d'ailleurs!

Aurais-tu une créature en plus? Si Dame Nature doit faire le mal, je préfère qu'elle le fasse sur l'une de tes créas plutôt qu'un PNJ, simple soucis d'écriture =)


Concernant le sondage, j'ai une réponse "Autres" mais pas Mp, rien... Je sais bien que vous osez sûrement pas, mais une personne à osée me dire que j'étais nulle, elle a donnée son opinion, et cela me fait plaisir, même si c'est pas très gentil,
si je l'ai mis là c'est pour une bonne raison ^^
Du coup, si cette personne pouvait juste m'expliquer ce qui ne pas dans mes textes, ma façon d'être ou autre, je lui en serais très reconnaissante! ;p

Coucou Jewel ! Merci de prendre ma commande ! Pour l’autre créature en fait, j’aimerais savoir jusqu’où va ton inspiration XD
Tu peux fouiller dans mes clans pour trouver la créature adaptée ^^
Bon, plus précisément, je préférerais que ce soit une espèce mensuelle mais pas un flamiris et que cette créature n’ai pas de vert sur elle.

Merci !
Avatar de l’utilisateur
Palmitz
 
Message(s) : 2058
Inscrit le : 23 Mars 2016 19:25
Localisation : *A l'affût d'un Djaalin qui se pointe...*
Me proposer un échange
Voir mes créatures
Voir ma liste de recherches
Voir mes dessins

Retour vers Vos boutiques créatives

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)